Rénovation énergétique : quels financements disponibles pour les particuliers et les professionnels ?


La rénovation énergétique est un enjeu majeur pour lutter contre le changement climatique et réduire la facture énergétique des ménages et des entreprises. Pour encourager les travaux de rénovation, plusieurs dispositifs de financement sont mis en place par les pouvoirs publics et les acteurs privés. Quels sont ces dispositifs et comment en bénéficier ? Voici un tour d’horizon des principaux financements disponibles pour réaliser vos projets de rénovation énergétique.

1. Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE)

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) est une aide fiscale destinée aux particuliers qui réalisent des travaux d’amélioration énergétique dans leur résidence principale. Ce crédit d’impôt permet de déduire de l’impôt sur le revenu une partie des dépenses engagées pour certains travaux, tels que l’isolation, le chauffage ou encore la production d’énergie renouvelable.

Pour être éligible au CITE, il faut remplir certaines conditions : être propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit de son logement ; réaliser les travaux dans sa résidence principale ; faire appel à un professionnel labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour la réalisation des travaux. Le montant du crédit d’impôt varie en fonction des dépenses engagées et du type de travaux réalisés, avec un plafond de 30% des dépenses éligibles.

2. L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est un dispositif de financement destiné aux propriétaires qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur résidence principale. Ce prêt sans intérêt permet de financer jusqu’à 30 000 euros de travaux, avec une durée de remboursement pouvant aller jusqu’à 15 ans.

Pour bénéficier de l’éco-PTZ, il faut réaliser des travaux éligibles au dispositif (isolation thermique, chauffage, ventilation, production d’énergie renouvelable) et faire appel à un professionnel RGE pour la réalisation des travaux. Il est également possible de cumuler l’éco-PTZ avec d’autres aides financières, telles que le CITE ou les aides locales.

3. Les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah)

L’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) propose plusieurs aides financières pour les particuliers et les professionnels qui réalisent des travaux de rénovation énergétique dans leur logement ou leurs locaux professionnels. Parmi ces aides, on retrouve notamment :

  • Habiter Mieux Sérénité, une aide destinée aux propriétaires occupants aux revenus modestes ou très modestes qui réalisent des travaux d’amélioration énergétique dans leur résidence principale ;
  • Habiter Mieux Agilité, une aide destinée aux propriétaires bailleurs qui réalisent des travaux de rénovation énergétique dans un logement qu’ils mettent en location ;
  • MaPrimeRénov’, une aide destinée aux propriétaires occupants et bailleurs, qui fusionne le CITE et les aides Habiter Mieux à partir de 2021.

Pour bénéficier des aides de l’Anah, il faut remplir certaines conditions relatives aux revenus, au type de logement concerné et aux travaux réalisés. Les montants des aides varient en fonction de ces critères et peuvent être cumulés avec d’autres dispositifs de financement.

4. Les aides locales et régionales

En plus des dispositifs nationaux, il existe également des aides locales et régionales pour financer les travaux de rénovation énergétique. Ces aides sont proposées par les collectivités territoriales (communes, départements, régions) et varient en fonction des territoires. Elles peuvent prendre la forme de subventions, de prêts à taux zéro ou encore de dispositifs fiscaux spécifiques.

Pour connaître les aides disponibles dans votre région, vous pouvez vous renseigner auprès de votre mairie, du conseil départemental ou régional, ou encore auprès d’un conseiller FAIRE (Faciliter, Accompagner et Informer pour la Rénovation Énergétique), qui pourront vous orienter vers les dispositifs les plus adaptés à votre situation.

5. Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE)

Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) sont un dispositif de financement de la rénovation énergétique qui repose sur une obligation de réalisation d’économies d’énergie imposée par l’État aux fournisseurs d’énergie (électricité, gaz, fioul, etc.). Ces derniers doivent inciter leurs clients à réaliser des travaux de rénovation énergétique en leur proposant des aides financières sous forme de primes, de prêts à taux zéro ou encore de bons d’achat pour des équipements économes en énergie.

Pour bénéficier des CEE, il faut réaliser des travaux éligibles au dispositif et faire appel à un professionnel RGE pour la réalisation des travaux. Les montants des aides varient en fonction des économies d’énergie générées par les travaux et peuvent être cumulés avec d’autres dispositifs de financement.

La rénovation énergétique est essentielle pour améliorer la performance énergétique des bâtiments et contribuer à la transition écologique. Grâce aux nombreux dispositifs de financement disponibles, les particuliers et les professionnels peuvent désormais réaliser leurs projets tout en bénéficiant d’aides adaptées à leur situation. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des organismes compétents pour connaître les solutions les plus adaptées à vos besoins et ainsi contribuer activement à la lutte contre le changement climatique.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *